Effects of Thinning and Herbicide Treatments on Nestsite Selection by Songbirds in Young Managed Forests

Publication Type:Journal Article
Year of Publication:2002
Authors:Easton, WE, Martin, K
Journal:The Auk
Volume:119
Issue:3
Date Published:2002
ISBN Number:00048038
Keywords:Alseonax adusta, Catharus, Catharus ustulatus, Emberizidae, Empidonax, Empidonax oberholseri, Erithacus, Erithacus rubecula, Hylocichla, Hylocichla ustulata, Muscicapa, Muscicapa adusta, Passerina, Spizella, Spizella passerina, Turdidae, Turdus, Turdus migratorius, Tyrannidae, Vireo, Vireo gilvus, Vireonidae
Abstract:Routine silvicultural practices continue to alter the structure and composition of forests after logging by removing deciduous vegetation from regenerating coniferous forests. We identified nest trees and surveyed vegetation in a 5 m radius surrounding songbird nests (nest patch) and compared the nest patches to available habitat in nine 11-22 year old conifer plantations (22-47 ha) where 90-96% of deciduous stems were removed by two treatments: manual thinning, and manual thinning plus application of glyphosate (herbicide). The control and two treatments were replicated three times. We characterized the nest patches of five species: Warbling Vireo (Vireo gilvus), Dusky Flycatcher (Empidonax oberholseri), Swainson's Thrush (Catharus ustulatus), American Robin (Turdus migratorius), and Chipping Sparrow (Spizella passerina). During three post-treatment years, areas treated with thinning plus herbicide remained depauperate of deciduous vegetation whereas thinned sites experienced deciduous regrowth. Despite variation in the density of deciduous trees and in the type of tree used for nesting in the control and treatments, nest patches were positively correlated with the amount of remaining deciduous vegetation, representing habitat that either escaped or recovered from silvicultural treatments. That relationship was stronger in areas with the fewest deciduous trees. Nests were more likely to be successful in areas with more willow. Within a mosaic of managed forest stands, birds appear to use the same proximate habitat cues for selecting a nest patch despite varying fitness consequences across different silviculture regimes. Although birds appeared to compensate for changes in stand habitat by finding patches of untreated vegetation or altering the type of tree they nested in, there was a reproductive cost for some species. /// Les pratiques habituelles de sylviculture continuent à altérer la structure et la composition des forêts après leur exploitation en supprimant la végétation décidue des forêts de conifères en régénération. Nous avons identifié les arbres utilisés pour la nidification et avons échantillonné la végétation dans un rayon de 5 m autour des nids d'oiseaux chanteurs (parcelles de nidification). Nous avons comparé ces parcelles à l'habitat disponible dans neuf plantations de conifères (22-47 ha) âgées de 11-22 ans où 90-96% des tiges décidues étaient supprimées par deux traitements: l'éclaircie forestière manuelle, et ce même type d'éclaircie plus l'application de glyphosate (herbicide). Le contrôle et les deux traitements ont été répliqués trois fois. Nous avons caractérisé les parcelles de nidification pour cinq espèces: le Viréo mélodieux (Vireo gilvus), la Moucherolle sombre (Empidonax oberholseri), la Grive à dos olive (Catharus ustulatus), le Merle d'Amérique (Turdus migratorius), et le Bruant familier (Spizella passerina). Au cours de trois années post-traitement, les zones qui ont connu des éclaircies forestières et un traitement à l'herbicide sont restées pauvres en végétation décidue alors que les sites avec éclaircies forestières seulement ont connu une régénération de la végétation décidue. Malgré les variations de la densité d'arbres décidus et du type d'arbre utilisé pour la nidification dans le contrôle et les traitements, les parcelles de nidification étaient positivement corrélées avec la quantité de végétation décidue restante, représentant des habitats qui ont échappé ou qui se sont rétablis des traitements de sylviculture. Cette relation était plus forte dans les régions où les arbres décidus étaient moins nombreux. Les nids avaient une plus grande chance de succès dans les zones plus riches en saules. Au sein d'une mosaïque de forêts aménagées, les oiseaux semblent utiliser les mêmes indices proximaux d'habitat pour sélectionner une parcelle de nidification malgré les conséquences des variations de fitness suivant les différents régimes de sylviculture. Bien que les oiseaux semblaient pouvoir compenser pour les modifications dans l'habitat en trouvant des parcelles de végétation non traitées ou en changeant le type d'arbre dans lequel ils nichaient, il y avait un coût à la reproduction pour certaines espèces.
URL:http://www.jstor.org/stable/4089967
Short Title:The Auk
Scratchpads developed and conceived by (alphabetical): Ed Baker, Katherine Bouton Alice Heaton Dimitris Koureas, Laurence Livermore, Dave Roberts, Simon Rycroft, Ben Scott, Vince Smith